Terre à ciel
Poésie d’aujourd’hui

Accueil > Un ange à notre table > Christophe Condello

Christophe Condello

mardi 16 octobre 2012, par Cécile Guivarch

Rien de plus qu’un écho

 

*

 

Nous ne voulons pas voir
de petits séismes
arriver

cet espace
de forte magnitude
retiré
sous nos paupières

 

*

 

Nous surprenons des yeux
dans nos yeux
des poignards aiguisés
vers nos ventres
sans savoir
lesquels
seront un temps
les nôtres

 

*

 

Nombreux
sont les vivants
qui grandissent
arrachés à leurs racines

tout ici
est en suspens

 

*

 

Où que nous allions
nous n’avons pas de guerre
à défendre

inutilement
des ronces persistent
à paraître
ce qu’elles sont

des anges déchus

 

*

 

Ne nous cherchons plus
dans la sagesse
déboisée
des saisons

une fleur essaiera
de nous rassurer

 

*

 

Mourir
n’est-ce que cela
un passage dérobé

de soi à nous

 

*

 

Sous la voix
des ormes
un instant vacille

comment entendre
le bruit que fait le monde
le soir
en se retirant

 

*

 

Où la parole va-t-elle
prendre corps

un fruit n’est pas un fruit
sans l’appel animal
de nos bouches

 

*

 

La nuit nous initie
à l’effacement
jusqu’à n’être plus
qu’un
corps
enfin abandonné
aux astres

 

*

 

Comment vivre
le poème
jusqu’à comprendre
l’absence
et la liberté

une cigarette fume

toute chose semble à sa place
toute chose
mais pas nous

 

*

 

Dehors
le parc s’estompe

les congères
ne seront-ils
qu’un apparat
de plus

 

*

 

Un ciel clair
donne naissance à la promesse

le vent se lève
avant le givre
inaugural

 

*

 

Notre nom
n’a plus rien
à énoncer

pas même un flocon

 

*

 

Il y a peu à saisir
dans la transparence
des verbes éblouis
qui neigent

nous n’osons pas
purifier nos brumes


Entretien avec Clara Regy


Christophe Condello est un des derniers brûleurs de loups.

Poète du monde, haïkiste et pacifiste.

Il aime la vie, le vin, les voyages, le bruit du vent dans les feuilles et le plaisir de pêcher sans appâts.

Membre du jury du Prix intercollégial de poésie depuis 2016
Membre du jury du Conseil des Arts et des Lettres du Québec pour les bourses aux écrivains professionnels en 2013, 2008
Membre du jury du prix Jacqueline- Déry- Mochon en 2003

Bibliographie :

  • Le jour qui s’attarde, aux éditions Éclats d’encre en octobre 2007
  • La seconde résurrection, aux éditions du Cygne en mars 2007
  • L’ailleurs éparpillé, aux éditions du Loup de Gouttière en 2005
  • Les jours fragiles, aux éditions du Noroît en 1997

Bookmark and Share


Réagir | Commenter

spip 3 inside | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 Terre à ciel 2005-2013 | Textes & photos © Tous droits réservés