Terre à ciel
Poésie d’aujourd’hui

Accueil > Voix du monde > Antoni Clapés traduit du catalan par Denise Desautels

Antoni Clapés traduit du catalan par Denise Desautels

mercredi 14 janvier 2015, par Cécile Guivarch

L’aquitectura de la llum

L’architecture de la lumière

(Extraits de la première partie)
Éditions du Noroît, Montréal, 2014

I

camines a les palpentes — pel marge
travesses alzinars garrigues maresmes bladars

una avinguda d’oms — un camí d’aire
[azur]_______[/azur] les fosques aigües de la memòria
[azur]____[/azur] un silenci enfollit

enllà de l’itinerari albires una clariana lluminosa
[azur]____________[/azur] — la casa de la llum

creus haver arribat a l’indret d’on vas partir
[azur]_________[/azur] com més t’hi atanses més sembla allunyar-se’t

I

tu avances à l’aveugle – en bordure
tu traverses chênaies garrigues marais champs de blé

une allée d’ormes – un chemin d’air
[azur]_______[/azur] les eaux sombres de la mémoire
[azur]____[/azur] un silence affolé

au loin tu devines une clairière radieuse
[azur]____________[/azur] – la maison de la lumière

tu crois être revenu au lieu d’où tu es parti
[azur]_________[/azur] et plus tu t’en approches plus il s’éloigne

II

primera hora — primera llum
l’aire instal•la llunyanies
absents presències — l’avara raça profetal — murs de silenci

[azur]___[/azur] el deliri del tremolor

ressona un fremir en el cau dels escurçons

II

première heure – première lueur
des formes lointaines bougent dans l’air
absentes présences – avide race prophétique – murs de silence

[azur]___[/azur] le délire du tremblement

un frémissement résonne dans le nid des vipères

III

[azur]___[/azur] habitar just a la llinda de la paraula

allí on la llum
és invisible [azur]__________[/azur] i tot esdevé visible

III

[azur]___[/azur] habiter le seuil même de la parole

là où la lumière
est invisible [azur]__________[/azur] où tout devient visible

IV

la paraula

[azur]_______[/azur] t’allunya del real
[azur]_______[/azur] anuncia — delimita — corprèn

[azur]_______[/azur] dóna forma
[azur]__________[/azur] al so d’un indici
[azur]__________[/azur] al so d’un pensament
[azur]__________[/azur] al so de l’insondable
[azur]__________[/azur] al so de la llum

[azur]________________[/azur] al silenci radical de déu

IV

la parole

[azur]_______[/azur] t’éloigne du réel
[azur]_______[/azur] surgit – délimite – frappe

[azur]_______[/azur] elle façonne
[azur]__________[/azur] le son d’un indice
[azur]__________[/azur] le son d’une pensée
[azur]__________[/azur] le son de l’insondable
[azur]__________[/azur] le son de la lumière

[azur]________________[/azur] radical silence de dieu

V

en aquella hora
[azur]___[/azur] de pins clars i tendres
[azur]___[/azur] de roques abruptes i camins emboscats

[azur]__________[/azur] la llum t’era pur reflex de la infantesa

V

à cette heure
[azur]___[/azur] de pins clairs et tendres
[azur]___[/azur] de rochers abrupts et de chemins boisés

[azur]__________[/azur] la lumière te semblait pur reflet de l’enfance

VI

la mirada et transporta fora de tu — enllà de tot

aquest esclat de llum prové d’un enllà
[azur]____[/azur] del qual no en coneixes res

i escrius — i t’escrius

[azur]____[/azur] com si tot en depengués

VI

le regard t’amène hors de toi – au-delà de tout

cet éclat de lumière arrive d’un ailleurs
[azur]____[/azur] dont tu ne sais rien

et tu écris – et tu t’écris

[azur]____[/azur] comme si tout en dépendait

VII

la llum traspassa tota frontera — s’atansa al límit
s’extravia — no pas en una altra banda
[azur]____[/azur] sinó en el teu interior

VII

la lumière traverse toute frontière – approche la limite
s’égare – non pas ailleurs
[azur]____[/azur] mais en toi

VIII

dissolts en la llum — els mots del silenci
[azur]________[/azur] escriptura en blanc

VIII

les mots du silence dissous dans la lumière
[azur]________[/azur] – écriture blanche

Antoni Clapés est né à Sabadell (Catalogne) en 1948. Il a publié plus de trente livres, principalement de la poésie et des réflexions sur la poésie. Après avoir créé et dirigé, entre 1976 et 1986, Les edicions dels dies, il crée en 1989 Cafè Central, une maison d’édition qu’il dirige toujours, consacrée à la poésie et à sa traduction, et qui compte plus de trois cents titres. Il a traduit notamment Christian Bobin, René Char, Danielle Collobert et Philippe Jaccottet, ainsi que les poètes québécois Claude Beausoleil, Nicole Brossard, Denise Desautels, France Mongeau et Diane Régimbald. L’œuvre d’Antoni Clapés a été traduite en plusieurs langues, parmi lesquelles l’anglais, l’espagnol, le français et l’italien.

Denise Desautels
Née à Montréal, elle a publié, au Québec et à l’étranger, plus de quarante recueils de poèmes, récits et livres d’artiste qui lui ont valu de nombreuses distinctions, notamment le prix Athanase-David et le grand prix de littérature francophone Jean Arp. Son dernier ouvrage, Sans toi, je n’aurais pas regardé si haut (Éditions du Noroît, 2013), traduit en catalan par Antoni Clapés (Éditions Cafè Central, 2014) lui a permis de recevoir, pour une 2e fois, le grand prix Québecor du Festival international de la poésie de Trois-Rivières. Elle est membre de l’Académie des lettres du Québec et de l’Ordre du Canada.


Bookmark and Share


Réagir | Commenter

spip 3 inside | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 Terre à ciel 2005-2013 | Textes & photos © Tous droits réservés