Terre à ciel
Poésie d’aujourd’hui

Accueil > Terre à ciel des poètes > Sabine Dewulf

Sabine Dewulf

samedi 13 avril 2024, par Cécile Guivarch

Sabine Dewulf est née en 1966 dans le Nord de la France. Agrégée de lettres modernes et docteur ès lettres, elle est aussi formée en psychologie et psychanalyse transpersonnelles. La poésie, les symboles, l’art et la spiritualité la passionnent tout particulièrement. Elle a aussi besoin de nature et de silence. Elle a contribué à la création des Amis de Jules Supervielle en 2003 (association à présent présidée par Hélène Clairefond) et à celle des Amis de Pierre Dhainaut en 2023 (avec Sabine Zuberek et Jean-Jacques Vandewalle). Par ses notes de lecture, elle contribue à différentes revues comme Europe, Diérèse, Terre à ciel, Poezibao, Recours au poème, Terres de femmes... Elle aime écrire en compagnie d’artistes, par exemple Caroline François-Rubino ou Ise Cellier, et d’autres poètes, comme Florence Saint-Roch et Isabelle Lévesque. C’est d’ailleurs à Isabelle qu’elle doit d’avoir osé publier ses premiers poèmes en 2020, bien qu’elle écrive de la poésie depuis longtemps.

Extrait de Et je suis sur la terre (L’Herbe qui tremble, 2020)

De quel oubli es-tu
le signe vivant abîmé

quelquefois tu ressembles
au silence de poids que pose sur la rive
la tristesse ensablée

au lit du fleuve cependant
tu es nu et tu veilles

la brise m’enveloppe ensemble respirons
je ne te retiens pas tu sais où me trouver
dans le vide en plein centre

j’ai parcouru mille lieues de fatigue
mes secondes rugissent

à peine as-tu reçu visage
qu’il s’est enfui je garde la lumière
de l’ange qui demeure
tu es d’air et de larme et je suis sur la terre
un feu neuf entre nous

Extrait de Tu dis délivrer la lumière (Pourquoi viens-tu si tard ?, 2021)

Nos souffles puisent à la source
qui précède la fièvre

soutenue par le bond de lumière
tu pousses la question
qui t’élève déjà vers la pointe des vagues
ton corps est le navire

le silence me berce encore
je cherche son assise
dans la rumeur inquiète
repasse mes contours sur les lignes flottantes

Extrait de Habitant le qui-vive (L’Herbe qui tremble, 2022)

Trop d’idées dans mon ciel
n’auront plus qu’à descendre.

Ce qui longtemps fut nommé précipice
est la bouche dormante où gît
une gueule mordante,

d’avant le cri.

Regarde : il n’est d’abîme
que dans l’attente d’une cime.

Extrait de Près du surgissement (Pourquoi viens-tu si tard ?, 2024)

Revenue dans le corps
je sens jaillir le sang la sève
sans proie ni prétention

rien ne manque à la joie

sa matière est le nous
la promesse ou le lien

près du surgissement
ici commence

Extrait de Magie renversée (Les Lieux-Dits, 2024)

Nous rêvons pour interroger.

Demeure la question, plus vive d’être vide,
juste son arrondi,
écho d’une clef musicienne
gardienne des lignes,
précisément suspendue entre rien
et quelque chose.

Demeure l’illusion, jeu de l’oie,
ni néant, ni matière,
ni oubli, ni mémoire,
l’innommable cela que chaque mot éclaire,
que traverse
notre chair silencieuse.

Retiré en lui-même,
le fossile
extrait des falaises de craie
peut-être est le vestige
de ce qui ne fut pas mais qui éprouve encore.
Il conjoint les flammes enfuies,
me rappelle que tu écris
parce que c’est ta vie.

Extrait de Où se cache la soif (L’Ail des ours, 2024)

Simplement cette mare à l’odeur resserrée.

J’avance au bord des mots
jusqu’en ce petit corps à la narine large,
complice de la terre.

Voisine des racines,
la surface n’a rien du miroir.

Ce qui descend demeure.

Bibliographie

Essais
Jules Supervielle ou la connaissance poétique (2 tomes), L’Harmattan, 2001
La Fable du monde – Jules Supervielle, coll. « Parcours de lecture », Bertrand-Lacoste, 2008
En regard, à l’écoute – La poésie de Pierre Dhainaut à travers ses livres d’artiste, Ville de Lille et Invenit, 2021

Biographies
Pierre Dhainaut, coll. « Présence de la poésie », Les Vanneaux, 2008
Raymond Farina, coll. « Présence de la poésie », Les Vanneaux, 2019

Livres-jeux de connaissance de soi
Les Jardins de Colette – Parcours symbolique et ludique vers notre Eden intérieur, illustrations de Josette Delecroix, Le Souffle d’Or, 2004
Le Jeu des miroirs – Découvrez votre vrai visage avec Douglas Harding et Jules Supervielle, illustrations de Josette Delecroix, Le Souffle d’Or, 2011
Les Trois cheveux d’or – Parcours de guérison avec les frères Grimm et Pierre Dhainaut, avec la collaboration de Stéphanie Delcourt et Eric Dewulf, Le Souffle d’Or, 2016
L’Oracle alphamytique – Les dieux vous guident à travers les lettres sacrées, coécrit avec Antoine Charlet et illustré par Marie Dewulf, préface de Georges Colleuil et introduction de Muriel Rojas Zamudio, façonné et imprimé en France, 2021

Livres de poèmes
Et je suis sur la terre, aquarelles de Caroline François-Rubino, L’Herbe qui tremble, 2020
Tu dis délivrer la lumière, coécrit avec Florence Saint-Roch, photographies des deux auteures, Pourquoi viens-tu si tard ?, 2021
Habitant le qui-vive, accompagné par une œuvre d’Ise, L’Herbe qui tremble, 2022
Près du surgissement, photographies de Stéphane Delecroix, Pourquoi viens-tu si tard ?, 2024
Magie renversée, coécrit avec Isabelle Lévesque, peintures de Caroline François-Rubino, préface de Florence Saint-Roch, Les Lieux-Dits, 2024
Où se cache la soif, encres et aquarelles de Caroline François-Rubino, L’Ail des ours, 2024

Collaborations
Jules Supervielle aujourd’hui, actes du colloque d’Oloron-sainte-Marie, textes réunis et présentés par Sabine Dewulf et Jacques Le Gall, Presses Universitaires de Pau, 2009
● « Le théâtre d’Ise ou la “filiation insensée” », introduction au catalogue d’exposition Ise et perdre le fil, publié par le Musée La Piscine de Roubaix, sous la direction de Sylvette Botella-Gaudichon, 2019
● Anthologie Paysage imaginaire, poèmes accompagnés de photographies, Pourquoi viens-tu si tard ?, 2022
● Anthologie Nice – The place to be, poèmes accompagnés de photographies, Pourquoi viens-tu si tard ?, 2023
● Anthologie Objets du délire, poèmes accompagnés de photographies, Pourquoi viens-tu si tard ?, 2024


Bookmark and Share


Réagir | Commenter

spip 3 inside | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 Terre à ciel 2005-2013 | Textes & photos © Tous droits réservés