Terre à ciel
Poésie d’aujourd’hui

Accueil > Terre à ciel des poètes > Jean Marc Flahaut

Jean Marc Flahaut

jeudi 5 octobre 2017, par Cécile Guivarch

Jean Marc Flahaut est né en 1973, à Boulogne-sur-Mer dans le Nord de la France. Influencé par les auteurs de la contre-culture américaine des années soixante et soixante-dix, son univers se décline sous la forme de textes courts ou de micro-fictions aux croisées du roman noir et de la poésie.

Sous le pont

nous nous sommes rencontrés
l’an dernier
chez Pete
en face du River Cafe
vous partiez faire une
livraison avec votre fils
quelque part dans Brooklyn
je vous ai dit
que j’étais professeur de littérature
et je vous ai menti
je travaille comme bénévole dans
une association
qui recueille les chats abandonnés
près des entrepôts
pour moi ça ne change rien
j’attends de vos nouvelles
comme promis

Nouvelles du front de la fièvre, Editions Le Pédalo Ivre (2012)

Solitude Vallée

Il y a bien d’autres
manières d’y arriver
mais c’est bien là où
des abeilles pressées comme des rivières
des rivières capricieuses comme des abeilles
mettent les hommes
à distance de tout et la forêt
entre toi et moi

Rengaine ( suivi de ) Sept secondes avec le soleil, Editions Carnets du Dessert de Lune (2004)

Un père un revolver

Ianthe Brautigan
quand elle écrit
ne pense plus au suicide
mais à son père
certains diront que c’est
un peu la
même chose & ils auront
raison oui
& non

Même pas en rêve , Editions du Petit Véhicule (2007)

Démission d’un ouvrier agricole

je voulais qu’ils disent la vérité
c’est tout ce que je voulais
qu’ils disent la vérité
au moins une fois dans leur vie
mais ils ne l’ont pas fait
ils n’ont pas dit la vérité

alors après ça
je suis allé chercher un passe-partout
complètement rouillé
j’ignore ce que je voulais faire avec
j’ai marché en direction de la forêt
sur deux ou trois kilomètres
avec le passe-partout rouillé
que j’avais caché dans la grange
parce qu’il fallait que je sois
seul pour réfléchir à tout ça

Banlieue de Babylone, Editions Gros Textes (2010)


Homicides / ShamSupercenter / Pièce n°564 - note écrite par Bobby H. et trouvée chez lui

j’ai déménagé dix-sept fois au total au cours de ma vie
il fallait toujours suivre ma mère
à cause de son boulot et bouger bouger bouger

à la longue
j’ai fini par m’y habituer
changer de ville
changer de maison
changer de quartier

maintenant j’habite au-dessus d’un garage
et je me tiens bien tranquille
personne ne me fera lever mon cul de cet endroit
pas même une guerre civile

Shopping ! Bang Bang ! (écrit avec Daniel Labedan) Editions A plus d’un titre, collection à charge (2010)


Halloween City Blues

j’ai
parfois le sentiment
que la littérature est
une ville fantôme

les mots
m’ont laissé tomber
à deux rues d’ici
avec un sac troué
sur la tête

[farce
sans friandises]

je suis seul
et j’avance dans l’inconnu

je suis seul
parce que justement
j’avance dans l’inconnu

je suis seul
et aussi
je suis mort
et je m’en fous

j’avance quand même

Bad Writer, Editions Carnets du Dessert de Lune (2017)


Psytrance

à deux heures du matin
et cinquante-trois minutes très précisément les détecteurs se mettent en mouvement et repèrent des formes humaines en approche au niveau de la passe principale
un peu plus tard
elles apparaissent pleines et entières dans l’auréole des projecteurs

stoppés net dans leur élan
les intrus abandonnent masques et tubas comme des malfaiteurs devant un coffre-fort et tentent d’ouvrir le dialogue avec ceux d’en face leurs mains en porte-voix
la sentinelle de garde fait alors retentir le message d’alerte
une insupportable bouillie sonore martelée au tambour-tonneau à l’arc musical et au hochet braillée depuis des haut-parleurs montés sur pilotis et qui n’est rien en comparaison de la chanson de gestes et de la pluie d’insultes et de projectiles qui s’abat bientôt de partout et de nulle part comme autant de boulets de canon à la noix de coco dans la nuit sidérale

derrière
ce qu’il reste du commando de départ a déjà compris qui se disloque et fait demi-tour en battant des palmes à toute vitesse comme ces actrices de seconde zone poursuivies par un maniaque
au générique d’un film d’horreur

L’amour de l’île, Editions des Etats Civils (2013)


Slip Away #10

aujourd’hui
je fais la couverture des magazines

on refait ma vie
on parle de moi au passé

que dira-t-on de mon frère
ou de moi
dans cinq
ou dix ans ?

dehors
les gens disent
qu’on va m’oublier

personne ne se souviendra jamais
que j’ai été aimé

tout ce qui restera
c’est le mal que j’ai fait

il n’y a pas d’amour dans le cœur de cette ville

si vous marchez dans ses rues
soyez prudents

Deadline, Editions Interzone[s] (2017)

Non-stop

il peignait partout
et tout le temps

il peignait sur les murs
il peignait sur les chaises
il peignait sur les plateaux
de cantine
il peignait sur les vitres
il peignait sur la porte
des toilettes

il faisait des efforts
pour ne pas peindre sur
ses chaussures

Aliéné(s), Editions des Etats Civils (2010)


  • Rengaine (suivi de) Sept secondes avec le soleil, Editions Carnets du Dessert de Lune (2004)
  • Même pas en rêve, Editions Le Petit Véhicule (2007)
  • Spiderland, Editions Carnets du Dessert de Lune (2008)
  • Aliéné(s), Editions des Etats Civils (2010)
  • Shopping ! Bang Bang ! (avec Daniel Labedan), Editions A Plus d’Un Titre (2010)
  • Banlieue de Babylone (Collectif), Editions gros Textes (2010)
  • Nouvelles du front de la fièvre, Editions Le Pédalo Ivre (2012)
  • L’amour de l’île, Editions des Etats Civils (2013)
  • Stockholm, Editions des Etats Civils (2014)
  • Lendemains de fête (Collectif), Editions Publie.net (2015)
  • Bad Writer, Editions Carnets du Dessert de Lune (2017)
  • Deadline, Editions Interzone[s] (2017)

Bookmark and Share


Réagir | Commenter

spip 3 inside | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 Terre à ciel 2005-2013 | Textes & photos © Tous droits réservés