Terre à ciel
Poésie d’aujourd’hui

Accueil > Paysages > Max Partezana

Max Partezana

samedi 14 décembre 2013, par Cécile Guivarch

Max Partezana est peintre et il réalise livres pauvres et livres d’artistes en lien avec des poètes Dominique Sampiero, Michel Butor, Jacques Ancet, Armand Dupuy, Alain Freixe, Michaël Gluck, Matthieu Messagier, Serge Ritman, Philippe Païni, Marc Dugardin, Myriam Eck, etc.) En voici quelques vues, suivies d’un entretien et de deux clics pour découvrir (ou redécouvrir) son travail.

Livre pauvre avec Dominique Sampiero

Livre pauvre avec Alain Freixe

Livre pauvre avec Michel Butor

Livre pauvre avec Daniel Leuwers

Comment êtes-vous venu à la peinture, à vous dédier principalement à la peinture, car j’ai cru comprendre que, depuis 1998, vous vous consacrez exclusivement à cette activité ?

Je pense qu’elle a toujours été présente, depuis mon enfance dans les livres d’art et surtout les Larousse... (je faisais des dessins naïfs, des voitures...). Ensuite la vie m’a fait faire un autre métier, comme Jean Dubuffet et, depuis 1994, elle est là, (toujours) présente...

Où puisez-vous votre inspiration ?

Mon inspiration vient de ma culture et de mes connaissances en histoire de l’art, et aujourd’hui de mes voyages.

Et la rencontre avec les poètes, comment cela est-ce arrivé ?

La rencontre avec les poètes est liée à mon exposition chez Laure Matarasso à Nice. Raphaël Monticelli qui a écrit le texte du catalogue en est le responsable... Je lui dis merci de m’avoir amené vers les poètes, ils me font "sortir" de l’atelier, c’est un moment d’évasion d’accompagner leurs textes. Et quel plaisir et quel honneur de poser mes "bouts de papier" à côté de leurs mots.

Quand vous réalisez une peinture pour une collaboration en poésie, savez-vous à l’avance ce que vous allez peindre ? Est-ce que vous produisez quelque chose de différent en fonction du poète ?

Quand je travaille sur un texte (ou pour un texte), j’attends souvent un peu après lecture(s) que les mots s’ancrent en moi. Je laisse le temps faire son travail, je laisse mûrir...
Je regarde beaucoup le travail des autres peintres qui ont accompagné les poètes qui m’offrent leurs mots. Et puis je suis aussi collectionneur et je puise dans ma bibliothèque.
Je crois que j’aime le papier, je dois avoir une relation particulière avec lui. J’adore les beaux papiers, les sentir, les toucher et écouter...le bruit d’une feuille d’Arches, de Chine, du Japon, un Vélin, ou un papier récupéré dans une brocante.

Quels sont vos projets ?

Dans les projets : un Butor et un Ritman chez les Cahiers du Museur d’Alain Freixe (21 ex), et une série de leporello avec divers auteurs.
Une expo à Brest début 2014, une autre à Moutte blanc dans le Médoc.
Une série de collages sur Canson "1 collage-1 jour" pendant l’année 2014.
Et le travail de tous les jours...

Pour découvrir davantage le travail de Max Partezana, ses peintures, ses collages et ses livres pauvres ou d’artistes, en deux clics :


Bookmark and Share


Réagir | Commenter

spip 3 inside | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 Terre à ciel 2005-2013 | Textes & photos © Tous droits réservés