Terre à ciel
Poésie d’aujourd’hui

Accueil > Bonnes maisons > ARTGO & Cie

ARTGO & Cie

samedi 15 juillet 2017, par Roselyne Sibille

MINI-ENTRETIEN avec Yves Bical, éditeur de ARTGO & Cie par Roselyne Sibille

Comment est née votre maison d’édition ?

Nous avons longtemps travaillé en Belgique où nous avions une Galerie d’art contemporain. Et la nécessité de publier des livres de référence pour les artistes francophones belges nous a conduit à un travail d’édition.
Par la suite, revenus dans le Sud, nous avons élargi les publications à la littérature contemporaine.

Quelles sont ses particularités ?

Les rapports étroits entre littérature et arts plastiques.

Quelle idée de l’écriture défendez-vous ?

Une écriture d’aujourd’hui. Une écriture du sens.

Avez-vous plusieurs collections ?

Éditeur dès sa création en 1988, ARTGO a publié une bonne cinquantaine d’ouvrages réunis principalement en quatre collections mêlant art et littérature.
Notre collection littéraire s’appelle Au Coin de la rue de l’Enfer (c’est notre adresse !) et nous la doublons d’une collection de livres d’artistes :
- Dérives botaniques
- Aphorismes
- Petits Plaisirs

Comment choisissez-vous les textes que vous publiez ?

Par relations et par affinités. Souvent les auteurs (Butor, Noël, Clemens, Parant, Sojcher…) et les artistes sont des amis de longue date…

Des projets, des publications à venir ?

Dans la collection Au Coin de la rue de l’Enfer : Michel Gheude, Matthieu Messagier, Jacques Sojcher…
Hors-collections, un ouvrage sur les « herbiers d’oiseaux » du Musée de Gap.


QUI SOMMES-NOUS ?

Nous avons créé et dirigé pendant vingt ans (de 1975 à 1996) une galerie d’art contemporain à Bruxelles, dans laquelle nous avons exposé aussi bien des jeunes artistes que des artistes reconnus (Pincemin, Pécheur, Viallat, Panier, Buraglio, Debré, Kuroda, Thiolat, Brandy, Leisgen…).

En 1988 nous avons fondé avec quelques amis Artgo, Association pour la diffusion de l’art contemporain.

Depuis juillet 2004, nous nous sommes installés à Saint-Étienne-les-Orgues, dans les Alpes de Haute-Provence, où nous avons commencé à monter de nombreuses expositions accompagnées de publications.

En 2007, nous avons fondé l’association Artgo & Cie, qui comprend neuf associés venant de divers milieux culturels, avec laquelle nous poursuivons notre activité de diffusion de l’art contemporain.

La disposition de notre maison nous permet d’y monter des expositions, autour desquelles nous comptons susciter la rencontre. Des artistes et des écrivains, des poètes et des musiciens, ou des scientifiques, avec pour objectif une réflexion partagée sur les problèmes de la création contemporaine et de sa diffusion.

La plupart de ces expositions ont donné lieu à des rencontres débats avec des intervenants divers, commissaires, artistes, critiques.

En fonction des besoins, plusieurs expositions ont été accompagnées de documents pédagogiques.

ÉDITIONS

Collection Au Coin de la rue de l’Enfer :
(avec le soutien de la Région Provence Alpes Côte d’azur)

1. Mythe le Rythme - Éric Clémens.
2. Sphères et Miroirs - Jean Sorrente
3. Une Rupture en soi - Bernard Noël
4. L’oiseau les Murs - Yves Bical
5. Étendards Étendoirs - Michel Butor
6. Mon Frère d’Encre - Édith Azam
7. Conversations dans un Salon d’amour - Jean Ristat
8. Le Feu des Yeux - Jean-Luc Parant
9. Quelques jours en 2013 - Julien Blaine
10. Chronique du Temps qui lasse - Jo Dustin
11. Commémoration pour le Drapeau noir - Michel Butor
12. Ces demeures - Jean-Marie Gleize
13. Très doucement - Jacques Sojcher
14. Il n’y a rien… Il y a tout… - Nathalie Ronvaux
15. Petite Suite antique - Franck Delorieux
16. Contresujets - Christian Tarting

Collection d’Entretiens et d’Images :

Depuis 1992, dix parutions avec des contributions, entre autres, de Nicole Malinconi, Daniel Dobbels, Paul Louis Rossi, François Bazzoli, Claude Lorent, Jean-Pierre Van Tieghem…

Hors collections :

* L’Espace reversé - Claude Lorent (Joan Mitchell, Zao Wou Ki, Ubac, Maxime Darnaud, Marc Feulien…)
* L’Amour vénitien, Dominique Thiolat et Marcellin Pleynet
* Calendrier républicain, dessins d’Aki Kuroda
* Dérives botaniques - François Bazzoli
* Claude Panier Œuvres sur papier - Yves Bical
* Robert Brandy Trente ans de peinture / Le Roman du Geste - Bernard Noël et Claude Lorent…
* Robert Brandy, Sérigraphies - Roger Pierre Turinne…
* Une Vie avant la Vie, l’histoire vraie de Bolitho Blane - Robert Brandy et Yves Bical...
* ALBUM - Marie-Jo et Michel Butor
* Arlette Vermeiren -boîte livre d’artiste – catalogue…)
* Une Brassée de Broutilles - Jean-Claude Dorléans
* Une Girafe dans la Neige – Julien Blaine (boîte livre d’artiste)

Collection Dérives botaniques  :

Feuillage. Branchage - Bob Verschueren
Calendrier perpétuel - Ernst Jünger et Anne-Marie Pécheur

Collection Petits Plaisirs :

Depuis 1999, trente livres d’artistes.
(Petit format + petit tirage + petit prix = Petits Plaisirs)

Collection La Question de la Peinture :

Particules de conversations - Cécile Massart
Art et Polar - François Bazzoli (en préparation)

LES RENCONTRES LITTERAIRES EN HAUTE-PROVENCE

Depuis trois étés, les Rencontres littéraires en Haute Provence regroupent expositions, lectures et rencontres colloques autour de l’œuvre d’un écrivain ou d’un artiste d’aujourd’hui, toujours dans l’optique de ce rapport entre littérature et art qui trouve son expression ultime dans le livre d’artiste…

2011 : Les yeux dans la couleur – Autour de Bernard Noël
Une journée avec Édith Azam, Jean-Luc Bayard, Robert Brandy, Yves Charnet, Jean Daive, Monique Dorsel, Jean-Marie Gleize, Bernard Moninot, Jean-Marc Scanreigh, Christian Tarting.

2012 : Des expériences du livre – Autour de Michel Butor

Une journée avec Mireille Calle, Monique Dorsel, Alain Freixhe, Vahé Godel, Eberhard Gruber, Colette Lambrichs, Marie Minssieux, Jean-Luc Parant... Et Raphaël Imbert.

2013 : De l’atelier du poète – Autour de Jean Ristat

Une journée avec Olivier Barbarant, Mathieu Bietlot, Victor Blanc, Francis Combes, Franck Delorieux, Philippe de la Genardière, Dominique Grandmont, Jean-Pierre Han, Viviane Théophilidès.

2014 : Avant-gardes. Et après ? – Avec les revues des années soixante

Cinq soirées avec Julien Blaine, Éric Clemens, Jacques Demarcq, Jean-Pierre Faye, Nathalie Quintane, Jean-Marie Gleize, Anne-Marie Jeanjean, Élodie Petit, Christian Prigent, Jean Ristat, Christian Tarting...
Lectures en hommage à Mathieu Bénezet et à Danielle Collobert.

2015 : L’image et l’écrit

Quatre soirées avec Michel Butor, Jean-Luc Parant, Jean Le Gac, Frédérique Verlinden, Gérard Titus-Carmel, Jacques Sojcher, Jean-Marie Gleize, Agathe Larpent, Patrick Sainton, François Bazzoli, Christian Tarting, Bernard Moninot, André Dimanche...

2016 : Les Enragés

Sept soirées à propos de Pasolini, Althusser, Dante, Saint-Just, Robespierre, Meslier, Artaud. Avec Christian Tarting, Augustin Giovannoni, Jean Duflot, Jérôme Orsoni, Pierre Parlant, Danièle Robert, Yannick Bosc, Jacques-Henri Michot, Éric Hazan, Miguel Abensour, Serge Deruette, Jean-Marie Gleize, Bernard Noël…

2017 : 1917 : révoltes logiques

Six soirées à propos de Dada, Eisenstein, Maïakovski, Khlebnikov, Reverdy, Soupauly, Pierre Albert-Birot. Avec Christian Tarting, Pierre Parlant, Jean-Marie Gleize, François Bazzoli, Yves Bical, Julien Blaine, Patrick Beurard-Valdoye, Lola Créïs, Henri Deluy, Liliane Giraudon, Yvan Mignot, Frédérique Verlinden…

LECTURES

1/À la demande du Musée muséum des Hautes Alpes à Gap (et en co-production) : programme de lectures causeries - Voyages dans les correspondances des artistes. (En général, avec projection d’images).

• Cézanne + Lettres de Rilke sur Cézanne
• Vuillard - Bonnard – Matisse
• Lettres de Vincent à Théo
• Fernand léger – Lettres à Simone
• Kandinsky – Schoenberg
• Picasso – Apollinaire
• Mondrian – Roth
• Camille Claudel
• Nicolas de Stael

Autres textes
Contre Guernica - Antonio Saura
Le Roman du Geste - Bernard Noël
• David Mac Neil sur Chagall.
Aurélie Nemours - Poèmes

Depuis 2007, environ quarante séances à Gap, Saint-Étienne, Forcalquier, et les villages alentour…

2/ Depuis 2010, Lectures pour un tableau (lectures devant les œuvres prêtées par le FRAC au Musée de Gap) :

• Jacques Monory
• Hans Hartung
• Antonio Saura
• Hervé Télémaque
• Claude Viallat
• Gérard Fromanger
• Sophie Calle
• Gilles Aillaud
• Eduardo Arroyo
• Gérard Traquandi
• Antoni Tapiès
• Jean Le Gac
• César

3/ Lectures ou lectures-rencontres Au Coin de la rue de l’Enfer :

Jean-Pierre Verheggen, Bernard Noël, Jean de Breyne, Marguerite Duras, DAF de Sade, Jean Sorrente, Jean Portante, Guy Rewenig, Dominique Angel, Pierre Albert-Birot, Pierre Seghers, Fernando Arrabal, Michel Butor, Joseph Paul Schneider, Édith Azam, Jean Ristat, Louis Aragon, Jean Cocteau, Francis Ponge, Antonin Artaud, Claude Viallat, Denis Roche, Poésie croate, Titus-Carmel, Jean-Claude Dorléans…

Avec Monique Dorsel, Bernard Alazet, Yves Bical, François Bazzoli, Cécile Massart, Jacques Sojcher, Éric Clémens, Yves Depelsenaere, Joël Desbouiges, Éric Bourret, Robert Lobet, Jean-Marie Gleize, Michel Butor, Édith Azam, Jean Ristat, Martina Kramer, Julien Blaine, Titus-Carmel, Patrick Sainton, Christian Tarting, Bernard Moninot…

Extraits du catalogue :

Nathalie Ronvaux - Il y a tout… Il n’y a rien…

Que de dehors
Et de débuts
Et de toiles
Et d’espaces

Et ce rocher
suspendu
au-dessus
de mes toiles

Depuis ses ravins
il tend
un pacte
à mon ombre

*

Désormais
ils s’accomplissent
Ils émettent les soupirs nécessaires
à la fureur du geste

*

En ce point intérieur
où le mouvement se détache

Où de subtils mécanismes
lient le geste au vide

En ce noyau
réside un roc

Jacques Sojcher - Très doucement

[…]
Et s’il n’y avait que la voix qui parle,
qui appelle, qui voudrait être musique,
extase de souffle, sans conscience,
sans images.

Nous voulons l’amour, tout l’amour
maintenant et toujours.
Nous sommes ouverts au chant des sirènes,
à la rumeur de la beauté,
à la douceur de la bonté.

Tu dis les mots
venus de la préhistoire
dans le désordre et l’oubli.
C’est l’origine d’aimer.
[…]

Jean-Marie Gleize - Ces Demeures

Au début les contours sont cernés à l’encre et les
deux figures montrées de profil avec des animaux et des
oiseaux.

Dans le style appelé « fils de soie flottants »

ou le style « sans ossature »

ou celui de l’« encre brisée ».

Dans le style de l’attente, assis devant le lac et la forêt, à
l’angle sud du jardin, soumis à la lumière des surfaces,

au tremblement invisible

au froissement de draps

à l’humidité de la mort,

c’est là qu’il se tient, on le voit ainsi plusieurs minutes,
un plan fixe. Rien autour, le mur, quelques fragments de
grillage, un peu de paille accroché dessus.

Avec un cercueil peint en laque noire et motifs de nuages.

Avec un cercueil peint en laque rouge et motifs de serpents ou d’insectes.

Michel Butor - Commémoration pour le drapeau noir

Ultra sensible

L’ouïe

Écouter l’herbe pousser
comme les anciens Indiens
dans leurs déserts d’Amérique
interroger tous les bruits
parmi landes et forêts
les craquements des rameaux
les froissements des épis

Reconnaître les oiseaux
à leurs chants non seulement
les espèces mais aussi
les individus savoir
ce qu’ils se disent entre eux
ce qu’ils essaient de nous dire
les émotions de leurs vies

Le murmure de leur vol
la façon dont ils se posent
et le galop d’un cheval
de l’autre côté du mont
ou l’amble d’une antilope
la respiration d’un loup
la fatigue d’un moteur

Les ronflements d’autoroutes
l’approche d’un TGV
les modèles des avions
de l’autre côté des nuages
les activités sportives
les cours de géographie
les cris des récréations
[…]

Édith Azam - Mon Frère d’Encre

Mon frère d’encre,

Je vous parle tout bas car si l’on me découvrait, je crois que ce serait terrible. J’entends les chiens de mes angoisses, de méchants chiens aux yeux féroces ; reconnais la voix d’un sorcier, un sorcier fou, aux yeux cloutés... J’assiste au sabbat des sorcières, je vois de grands bûchers flamber. Il se passe quelque chose là où rien ne se voit, comme de secrètes injustices... Je vous appelle mon frère d’encre, je vous appelle dans un murmure parce que je suis en danger. Je vous en prie, ne me laissez pas, il y a des choses bien trop horribles... Je vois les chiens de mes angoisses, ils ont des crocs jusque dans les yeux : des yeux féroces... Encore enfermés dans leur cage, ils se jettent contre les barreaux jusqu’à s’en fracasser l’échine. Avec leur gueule en piège à loup, ils affûtent leurs solides mâchoires. C’est une terreur implacable. Les chiens ne hurlent pas à la mort, non : ils s’époumonent à la chair fraîche et ça excite les sorcières qui se mettent à grimacer tout en retroussant leurs babines... Avec l’approche de la nuit, les bûchers, infernalement, flambent. Le Grand Sabbat peut commencer... Les filles de Satan tournent autour des foyers, elles ont des yeux de cannibales... Moi ? J’ai tellement peur que j’en tremble. J’ai mal partout mon frère d’encre, s’il vous plait, prenez-moi la main, j’ai si tremblement mal ça fait peur... Mais bon sang, que c’est pitoyable toutes ces gorgones galeuses ; aux veines proéminentes, aux os tordus et noueux ; qui sanguinairement ricanent. Pauvres diablesses de misère... Elles ressemblent tant à leurs chiens qu’à force, on ne sait plus trop lequel des deux tient l’autre en laisse. C’est désastreux, c’est lamentable…


Lien vers le site des éditions : http://www.aucoindelaruedelenfer.com/

(Page établie avec la complicité de Roselyne Sibille)


Bookmark and Share


Réagir | Commenter

spip 3 inside | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 Terre à ciel 2005-2013 | Textes & photos © Tous droits réservés