Terre à ciel
Poésie d’aujourd’hui

Accueil > Voix du monde > Priya Sarukkai Chabria, traduite de l’anglais par Roselyne Sibille

Priya Sarukkai Chabria, traduite de l’anglais par Roselyne Sibille

vendredi 26 avril 2013, par Jean-Marc Undriener

[blanc]Traduction et présentation : Roselyne Sibille[/blanc]

INVOCATION : SPIRIT OF WATER

Make me dew that touches all
without distinction.

Like snow-flakes let my perfect structures yield
to the melt of being.
As an underground river flowing during drought,
make me draw from secret sources.

Sweet and salt, estuarine,
let differences mingle in my blood.
Tidal courage, I call upon you to return after the ebb :
Spirit of water, give me hope.

Print on me oceans covered with sky ;
when fiery fissures open, remind me of life.

Fill my marrow with glacial ice that cuts
rock to nourish springs.

Add one more wish to this :
Make me a mountain lake,

calm and deep,
that reflects light.

INVOCATION : ESPRIT DE L’EAU

Fais-moi devenir la rosée qui effleure tout
sans distinction.

Comme des flocons de neige, fais que ma structure parfaite cède
dans le creuset de l’être.
Comme une rivière souterraine coulant durant la sècheresse,
permets-moi de m’approcher des sources secrètes.

Douce et salée, comme aux estuaires,
laisse les différences se mêler dans mon sang.
Avec la vaillance des marées, je te réclame de revenir après le reflux :
Esprit de l’eau, donne-moi l’espoir.

Imprime sur moi des océans couverts de ciel :
quand des fissures impétueuses s’ouvrent, rappelle-moi la vie.

Emplis ma moelle de la glace qui entaille
les roches pour nourrir les printemps.

Ajoute un vœu de plus à cela :
Fais de moi un lac de montagne

calme et profond
qui reflète la lumière.

Polar Bears (Ursus maritimus) … are nearly invisible under infrared photography, only their breath and muzzles can be seen.

— Wikipedia entry

Survival –11

Don’t know where you are or you’re dead.
Don’t know where you are or you’re dead.

hide in blizzards, hide in a washbasin, hide in the dance routine, hide as a painting, hide in Cinderella’s slipper, hide in citations, hide in a roach’s touch, hide in a knot of air, hide in a syringe, hide a siren’s wail, hide in the Pleiades, hide as milk, hide in mondegreens, hide out, hide as hope, hide in a coin, hide in lassitude, hide in battlefields, hide between sheets, it’s the same


Don’t know where you are going or you’re dead.
Don’t know where you are going or you’re dead.

go to the North Pole, go to an abandoned cocoon, go to the Minotaur, go at euphemisms, go to the lab, go into another’s speech, go to water, go in a flash, go to running feet, go to a spy satellite, go to seed, go to the equinox, go to love, go to the parking lot, go blind, go for the volcano, go into a withered apple, go fall, go at statistics, go on smuggling mothers but get lost


Don’t seek shelter or you’re dead.
Don’t seek shelter or you’re dead.

show on an ice floe, show as an echo, show through an oil slick, show tattoos, show with rhinoplasty, show at interrogations, show in a sequoia, show a trace of dew, show as Io, show as antonyms, show hope, show at the bar, show up in the Bermuda Triangle, show as afterglow, show in the hemistich, show at curtain calls, show to starfish, show in vectors, show the zaimph, show as excavation and bear it all


Don’t stop or you’re dead.
Don’t stop or you’re dead.

keep hibernating, keep no secrets, keep at the slot machine, keep wetting chrysoberyls, keep to the rainbow’s end, keep slaves, keep with Hermes, keep tenderness on ice so it keeps, keep down shooting stars, keep at metaphors, keep in a calyx, keep a river, keep up with horror, keep a log of rat droppings, keep spare wings, keep flashing, keep folding spider webs, keep step but nothing of yourself


Don’t ask for clemency or you’re dead.
Don’t ask for clemency or you’re dead.


slit a walrus, slit a thread, slit a sarcophagus, slit fire, slit a Sunday morning, slit a grain of dust, slit someone’s pardon, slit a gecko’s tongue, slit Chaos, slit a baby’s burp, slit the poppy, slit a piranha, slit a wizard’s heel, slit a galaxy, slit jasmine scent, slit a stitch of sleep, slit sapphires, slit open arms, slit a zeugma, slit a bomb blast, slit the swansong, slit hate and eat its seeds

Know who you are and you’re dead.
Know who you are and you’re dead.

"Ours polaire (Ursus maritimus)… sont presque invisibles sur les photos infrarouges. On peut seulement voir leurs haleines et leurs museaux".

— entrée Wikipédia

Survie - 11

Ne pas savoir où tu es ou tu mourras
Ne pas savoir où tu es ou tu mourras

Cache-toi dans les blizzards, cache-toi dans un lavabo, cache-toi dans la chorégraphie, cache-toi comme une peinture, cache-toi dans la pantoufle de Cendrillon, cache-toi dans des citations, cache-toi dans une touche de gardon, cache-toi dans un nœud de l’air, cache-toi dans une seringue, cache-toi dans une alarme de sirène, cache-toi dans les Pléiades, cache-toi comme du lait, cache-toi dans les jeux de mots involontaires, cache-toi dehors, cache-toi comme l’espoir, cache-toi dans une pièce de monnaie, cache-toi dans la lassitude, cache-toi dans les champs de bataille, cache-toi entre les draps, c’est pareil

Ne pas savoir où tu vas ou tu mourras
Ne pas savoir où tu vas ou tu mourras

vas au Pôle Nord, vas vers un cocon abandonné, vas vers le Minotaure, vas dans des euphémismes, vas au laboratoire, vas dans le discours d’un autre, vas dans l’eau, vas dans un éclair, vas dans les pieds qui courent, vas dans un satellite espion, vas dans une graine, vas dans l’équinoxe, vas dans l’amour, vas vers le parking, vas aveugle, vas pour le volcan, entre dans une pomme flétrie, tombe en automne, vas dans des statistiques, fais entrer clandestinement des mères mais vas t’en

Ne cherche pas d’abri ou tu mourras
Ne cherche pas d’abri ou tu mourras

Montre-toi sur une banquise, montre-toi comme un écho, montre-toi à travers une marée noire, montre des tatouages, montre-toi avec une rhinoplastie, montre-toi aux interrogatoires, montre-toi dans un séquoia, montre une trace de rosée, montre-toi comme Io, montre-toi comme antonymes, montre l’espoir, montre-toi au bar, apparais dans le Triangle des Bermudes, montre-toi comme dernière lueur, montre-toi à l’hémistiche, montre-toi aux rappels du public, montre-toi à l’étoile de mer, montre-toi dans des vecteurs, montre-toi au zaimph -voile d’étoiles à la luminescence changeante-, montre-toi comme une excavation et supporte tout cela

Ne t’arrête pas ou tu mourras
Ne t’arrête pas ou tu mourras

Reste en hibernation, ne garde pas de secrets, reste à la machine à sous, continue à mouiller les pierres de chrysobéryl, reste jusqu’à la fin de l’arc-en-ciel, garde des esclaves, reste avec Hermès, entrepose la tendresse sur la glace afin qu’elle la garde, retiens les étoiles filantes, persiste aux métaphores, reste dans un calice, garde une rivière, prends sur toi les horreurs, tiens le compte des crottes de rats, garde des ailes de rechange, reste clignotant, continue à replier les toiles d’araignées, garde le pas mais rien de toi-même,

Ne demande pas d’indulgence ou tu mourras
Ne demande pas d’indulgence ou tu mourras

Incise un morse, fends un fil, incise un sarcophage, fends le feu, incise un dimanche matin, fends un grain de poussière, incise le pardon de quelqu’un, fends la langue d’un gecko, incise le Chaos, fends un rot de bébé, incise le coquelicot, incise un piranha, fends un talon de sorcier, incise une galaxie, fends la senteur du jasmin, fends un carré de sommeil, incise des saphirs, fends des bras ouverts, incise un zeugma, fends une explosion de bombe, incise le chant du cygne, fends la haine et mange ses graines

Sache qui tu es et tu mourras
Sache qui tu es et tu mourras

Priya Sarukkai Chabria est poète, écrivain et traductrice. Ses publications comprennent les recueils de poèmes "Not Springtime Yet : Poems" et "Dialogues and Other Poems", de la science-fiction "Generation 14" et le roman "The "Other Garden".

"Recipient Senior Fellowship to Outstanding Artists in Literature from the Indian government" (à peu près : "Primée par le gouvernement indien par une place dans l’Amicale supérieure des artistes extraordinaires en qualité d’écrivain"), elle a co-dirigé deux colloques pour l’Académie indienne de Littérature.

En 2013 vont paraître ses traductions du poète mystique tamil Aandaal et les écrits Immersions : Bombay/Mumbai avec le photographe anglais Christopher Taylor.

Son œuvre est publiée dans de nombreuses revues internationales, sur des sites Internet et paraît dans un grand nombre d’anthologies.

Son site
Son adresse


Bookmark and Share


Réagir | Commenter

spip 3 inside | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 Terre à ciel 2005-2013 | Textes & photos © Tous droits réservés