Terre à ciel
Poésie d’aujourd’hui

Accueil > Voix du monde > Silvaine Arabo

Silvaine Arabo

vendredi 19 avril 2013, par Jean-Marc Undriener


PNG

Silvaine Arabo est née dans le département de la Charente-Maritime (France). Professeur de Lettres puis proviseur. Elle a commencé à écrire à l’âge de 20 ans et a publié, entre 1967 et 2013, une trentaine de recueils de poèmes ainsi que deux essais et quatre recueils d’aphorismes (Chez Guy Chambelland, La Bartavelle-Editeur, Editinter, au Club des poètes, chez Encres Vives, etc...).
Elle a également fait paraître ses textes dans de nombreuses revues, tant françaises (Phréatique, Poésie/première, Traces, Résu, Poésie/s/Seine, Friches, Arpa, Jalons, Jointure, etc.) qu’étrangères (Québec : invitée d’honneur de la revue Arcade, Roumanie : revue Cronica, Inde : PPH00, Belgique : L’Arbre à paroles, Inédit Nouveau).
Sa poésie a été traduite en anglais, en espagnol, en hindi, en roumain et, plus récemment, en tchèque. Elle apparaît dans une dizaine d’anthologies et sur de très nombreux portails de l’internet.

Silvaine Arabo est également plasticienne : nombreuses expositions à Paris (Prix d’honneur pour ses toiles en 2001 à l’Orangerie du Sénat lors d’une exposition franco-japonaise), en province et à l’étranger - Chine : Pékin, huiles sur toiles (2000), Japon (2008) : Amagasaki (quartier Teramachi), Nikko (villa impériale), Naha (Musée préfectoral et des Beaux-Arts), où elle a reçu trois diplômes d’honneur pour ses encres.

Elle a créé en 2001 la revue Saraswati (revue de poésie, art et réflexion) dont elle va faire paraître, courant avril 2013, le prochain numéro.
En 2007 elle a mis en ligne le site : Animaux... les longs calvaires
dont la vocation est de sensibiliser à la problématique de l’animal et à sa condition tragique.
Elle est aujourd’hui directrice littéraire des Editions de l’Atlantique auxquelles elle apporte par ailleurs une contribution administrative bénévole (B.P. 70041, 17102 Saintes Cedex).

Quelques avis sur la poésie de Silvaine Arabo...

Jean Rousselot évoque la poésie de Silvaine Arabo " ... dont le Souffle , écrit-il, transcende les mots, les idées et les choses d’ici." (à propos de son recueil Arrêts sur Images).

Silvaine Arabo nous ouvre les portes d’un autre niveau de réalité : l’interface entre le langage et le silence, le plein et le vide, l’univers sensible des formes et le sans-forme qui les génère... Ses émotions font feu de tout bois dans des images inspirées de l’enfance ("Ses vérités plus vraies, sa cohorte de flaques et de bois neigeux"), voire des hauteurs et des abysses de Maldoror avec "la nuit des hunes" et "les pèlerins des hauts-fonds".
Michel Camus, écrivain et éditeur (Lettres Vives), Préface à Regards Corpusculaires

“Sang d’âme est un ensemble poignant de cris et chuchotements (la formule de Bergman lui va bien) qui atteint le lecteur de plein fouet."
Serge Wellens, poète

"Silvaine Arabo est assurément l’une des plus belles et hautes voix de la poésie actuelle."
Jean-Pierre Rosnay, éditeur et poète (Club des poètes, Paris)

"Rares sont les poètes contemporains qui font preuve d’un souffle aussi porteur que celui de Silvaine Arabo... On pense à du Saint-John Perse révisé par Jean Grosjean "
Jean-Marcel Lefebvre, philosophe (in revue Résurrection n°85)

"A la vérité c’est à la fois un plaisir et un devoir pour moi de signaler et louer cet ouvrage (« Regards Corpusculaires ») ... Un devoir parce que, en notre époque de déclin, il faut sauver et diffuser ce qui le mérite".
Georges Sédir (critique littéraire à la revue Phréatique  : lettre à l’écrivain et éditeur Michel Camus).


Bookmark and Share


Réagir | Commenter

spip 3 inside | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 Terre à ciel 2005-2013 | Textes & photos © Tous droits réservés