Terre à ciel
Poésie d’aujourd’hui

Accueil > Bonnes maisons > Les éditions Robin

Les éditions Robin

jeudi 20 février 2014, par Cécile Guivarch

Comment ont été créées les Editions Robin ?


L’idée remonte à plusieurs années mais c’est durant l’été 2010 que s’est concrétisé le projet.
Laisser une emprunte, minime, dans ce monde, immense.
Ensuite, une directive qui est née par pur hasard :

Inventer, tenter, oser, avec le bonheur de réussir parfois, mais avec la satisfaction d’avancer toujours.

Le 01 septembre 2010, les Editions Robin voient le jour.

Quelle est la ligne éditoriale ?

Toujours en élaboration !

J’ai pris deux ans pour débuter la ligne éditoriale des Editions. Je prends volontairement le temps. La liberté du temps est essentielle pour faire les bons choix, mûrir sa réflexion et être en total équilibre avec la société dans laquelle nous vivons.

Maison d’édition indépendante, nous sommes spécialisés dans l’édition à tirage limité favorisant les travaux d’artistes et les projets originaux.

Nous souhaitons aujourd’hui accentuer notre travail avec la collection Intervalle humain* et la collection Art n’ Po**.

La poésie est largement mise en avant dans notre catalogue, en particulier avec la revue Lélixire , la collection Art n’ Po et le Prix de la Poésie des Editions Robin.

De la poésie libre et contemporaine principalement.

Comment choisissez-vous les manuscrits ?

C’est le plus difficile, dû à notre ligne éditoriale bien particulière. En règle générale, je les cherche.
Mais les rencontres sont essentielles ! Le hasard fait souvent bien les choses.

Quelles sont vos projets en cours ?

Après Partir…, premier titre de la collection Art n’ Po, déjà deux autres projets similaires sont sur la table !

Poursuite de la revue Lélixire et un beau projet pour Décembre 2014 avec le premier livre jeunesse : un auteur, une illustratrice, un musicien et un éditeur.
Ferdinand, l’histoire d’un petit éléphant. Tout un programme…


La revue littéraire « Lélixire »

___

Créée en 2011, Lélixire est une revue littéraire d’une quarantaine de pages donnant un coup d’œil averti sur les nouveaux auteurs et les talents non reconnus. Un format agréable avec un papier de qualité, le tout dans un joli packaging en tissu noir.

Elaboration d’un numéro et sa composition ?

De la poésie, des nouvelles, des dessins, peintures, photos et des informations sur le monde littéraire (critiques de livres et de revues, concours de poésie, associations, maisons d’éditions, etc…).
Chaque numéro contient également une interview d’un poète reconnu et un hommage à une personnalité du monde littéraire.

Comment choisissez-vous les textes ?

A l’instinct ! Mais j’ai tout de même plusieurs critères. De la poésie libre et contemporaine principalement. Des textes courts. Le sentiment abrupt et sincère en quelques mots…

Comment est venu l’idée d’un tête à tête ?

Juste après la lecture de Fortune du poète de Jean Bouhier***.
Cet ouvrage m’a énormément appris sur la poésie, les poètes et l’écriture. De là, j’ai eu l’idée d’un tête-à-tête avec des poètes reconnus, les mêmes questions à chaque numéro afin d’étudier les réponses de chacun.

Celle d’un hommage ?

Il me semblait important de commencer chaque numéro par un hommage à de grandes figures artistiques. Quelque chose d’inclassable.
Respecter ceux, qui sont partis et qui continuent d’inspirer bon nombre d’entre nous.


Extraits de Un exil de trente-sept heures, deux minutes et vingt-huit secondes de Jovan

A l’envers,
j’expire.
lentement
Mais où sont-ils ?
les cris du coeur !
que je discerne pourtant,
loin, dans mes tripes.
Le décor,
aux arômes
flétris.
Mon corps,
aux cadences
lymphatiques.
C’est le creux
du rêve
que je crève.
A l’envers,
j’inspire.
lentement
Et je me réveille

__
__

Seul.
Cet instant.
Sans ombres.
Ces minutes,
bouleversant la rosée.
Pudique,
il attend.
Là,
dans cette sphère
épurée de ses larmes.
Enfin.
Les premières
poussières du soleil
le caressent.
Et soudain,
disparaissent.
Le temps cesse,
chaque jour.
[Depuis ce jour...]


Extrait de "Vers l’éternité immobile" de Zerkalo

Je ne suis pas ce que je suis
Je suis l’autre dans moi-même
Et tous les autres aussi
Je suis le vent, et l’orage qui se prépare
Je suis la pluie attendue et fertile
Mousson fraîche et douce
Je suis le vent
Car je change sans cesse
Et mon humeur caresse mon âme
Et celle de tous les autres
Car mon humeur s’emporte et s’envenime
Aussi vite qu’elle se calme
Je suis le vent et la montagne
Je me regarde, impassible et fière, jouer avec
[les arbres
Je sais déjà que bientôt, lorsque je faiblirai,
Je ne serai plus que la montagne
Je suis la montagne
Impassible et fière
Et je regarde le vent

__
__

Les yeux fermés
Résistance au monde
Les yeux fermés
Ca me traverse
Et ca m’étouffe
Lorsque j’ouvre deux grands yeux
Orbites attractives
Du trou noir
Du non sens
Les yeux fermés
Croire que seul ce qui me berce existe
Pour que l’indicible assurance du réel
[n’étende plus son art cruel
L’art de modeler les têtes pour son confort
L’art d’appliquer ses doctrines glaciales à la
[lettre
L’art de me faire croire à ses prégnantes
[castes
J’étouffe, j’étouffe
Et mon être libéré
Ne trouve le repos que les yeux fermés
L’indicible n’est plus visible
Les yeux fermés
L’existence s’incarne


Extrait de "Sombres eclairs" de Christelle Besombes

Ô sombre soledad, mon amie, ma douleur
Je tombe dans tes bras, quand le soleil se meurt
J’écoute le silence, il me crie de me taire
Et explore mes sens, jusqu’au bout de l’amer
Ô sombre soledad, ma forêt, ma rivière
Je remonte avec toi, le courant du mystère
Jusqu’aux rives secrètes, de l’inconscient martyr
Où l’âme du poète, s’alanguit de plaisir
Ô sombre soledad, ma belle carapace
Pour toi je prie tout bas, sur l’autel de ta grâce
J’immole mes embruns, et de leurs cendres bleues
S’exhalent les parfums, d’un poison merveilleux
Ô sombre soledad, mon amie, ma douleur
Je suis fille de joie, quand je t’ouvre mon cœur
J’implore ta présence, ton ardeur éphémère
Et j’écris comme on danse, à l’ombre de ta lumière


* Collection de textes humanistes et engagés favorisant la prise de conscience sur la société actuelle. Avec comme mot d’ordre
le pluralisme, ces publications offrent un nouveau regard sur notre présent et sa réalité.

** Collection d’ouvrages regroupant textes poétiques et illustrations visant une alchimie entre l’écriture et les arts visuels

*** Entretien avec Jean-Luc Pouliquen (Le dé bleu, 1988)

Le site des éditions Robin
Propos recueillis par Cécile Guivarch


Bookmark and Share


Réagir | Commenter

spip 3 inside | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 Terre à ciel 2005-2013 | Textes & photos © Tous droits réservés