Terre à ciel
Poésie d’aujourd’hui

Accueil > Bonnes maisons > Editions Plaine Page

Editions Plaine Page

mercredi 30 décembre 2015, par Roselyne Sibille

NAISSANCE
Les éditions Plaine Page, aventure bicéphale, sont nées en 1994, de la rencontre entre Claudie Lenzi, une artiste plasticienne, poète et Éric Blanco, un vidéaste, écrivain.
Les arts et l’écriture ont été les déterminants de cette rencontre.
Il s’agissait à l’origine d’accompagner des événements artistiques collectifs, où des auteurs et des artistes contribuaient à des expositions collectives autour de thématiques (Placards de réclames, Échanges de mains, Questions de Zip…)
Les vernissages donnaient lieu à des performances et actions éphémères, et pour garder trace et témoigner de ces rencontres et échanges enrichissants, l’édition de livres et recueils et catalogues nous a paru incontournable. Nous nous sommes par conséquent interrogés sur l’édition, surtout quand la page doit accueillir des textes et des images, ou quand les images sont composées de textes.

SIGNES PARTICULIERS
Croisement entre Arts contemporains et Poésies contemporaines.
- Chez Plaine page, les auteur(e)s sont aussi des artistes contemporains : elles et ils performent, elles et ils créent des formes plastiques, elles et ils filment, elles et ils chantent…
- Les éditions Plaine page interviennent en amont du livre, en accueillant des auteurs en résidence, et après le livre, en produisant des manifestations littéraires et artistiques.

DÉFENSES ET RÉSISTANCES
Nous nous défendons et nous résistons : à l’académisme, à la démagogie, à la poésie ronflante et poudrée et aux jeunes néo-fossiles qui oublient l’histoire littéraire et aussi la date actuelle 2016, déjà le XXIe siècle... Être éditeurs pour susciter le désir de lire, d’écrire et, pourquoi pas, d’éditer.

COLLECTIONS
- Les Oublies (sans accent sur le « e » : une oublie…)
La collection Les Oublies a été conçue pour les poètes qui fabriquent et les plasticiens qui écrivent. Entre calepin et cahier, Les Oublies sont des petits poèmes glissés dans des cornets, façonnés un par un à la main et offerts à la dégustation du lecteur.

- Courts-circuits : des textes courts, des poésies fugitives pour idées larges.

- Connexions : des textes en prise directe sur le monde d’aujourd’hui qui se développent à l’échelle du livre, presque des essais, entre poétique et politique.

- La revue GPS
La revue Art-matin/GPS (gazette poétique et sociale) devient GPS, tout court.
Autour d’un thème donné, nous accueillons un auteur en résidence qui devient rédacteur en chef le temps d’un numéro.
GPS, une revue de création qui théorise, une revue théorique où les auteurs mettent en pratique leurs théories, par et dans la revue.
GPS est expérimentale, poétique et mentale.


QUELQUES EXTRAITS DU CATALOGUE

Les noms sont effacés j’ai mis du temps à les retrouver.
Puis je m’en suis occupée
j’ai vu entendu regardé.
Il n’était plus permis de toucher.
Il a fallu se séparer.
Judith Hildegarde Constance Madeleine
évidemment il y en avait bien d’autres.
Mais l’aquarium était plein.
J’ai gardé finalement celles qui m’ont accompagnée
le plus longtemps.
Et tenté de préserver quelques écailles.
L’important c’était de rendre la voix spoliée.
Car à l’aube c’est leur écume qui effleure nos terrains vagues.

Frédérique GUÉTAT-LIVIANI Les Petites Sirènes
Collection Les Oublies

Faites-vous de votre vie un roman ?
Les points d’interrogation sont-ils des crochets ?
Est-ce vous qui dites cela ou un autre que vous ?
Est-ce que vous remarqueriez si vous vous croisiez
dans la rue ?
Vos sens sont-ils giratoires ?

Pierre TILMAN Questions
Le tour du point d’interrogation en 163 questions... pour pouvoir vivre sans réponses
Collection Courts-circuits
Courts Circuits ou poésies fugitives pour idées larges

Un mercredi après-midi. L’ordinaire. Travailler. Puis s’échapper dans les rues de la cité. / Vous peignez les roses en blanc. METRONOMI. Dans votre tête. Vous conduisez une coccinelle. Jaune. ou Rouge ou Verte... Les fenêtres ouvertes. Avec - dans le poste - du jazz ou des chansons allemandes. Mein Herz ist weg. La vie est légère. C’est le Wonderland / Apparences /. African reggae. Soleil éclatant. Avancer. Puis dans le creux de l’oreille, derrière l’otite, une voix.

Pauline CATHERINOT No Wonderland
Connexions

No Wonderland est ce reflet dans le miroir. Un reflet transformé. Tout est altéré, vécu dans l’inverse et dans la transformation. C’est l’écho sonore, peut-être ordinaire de ce quotidien qui nous entraîne sur des chemins escarpés, sur ce chemin invisible qui apparaît malgré soi. La vie dans l’écart. Ce petit grain de sable qui vient bousculer le narrateur. Le changement de trajectoires. L’arrêt : en dehors du temps et de cet espace sociétal. Un pays autre, perverti ou alimenté par le hasard…


COUVERTURES DE LA REVUE GPS :
http://www.plainepage.com/editions/gps.htm


DEVENIR PLAINE PAGE

On édite chez Plaine page. Ce qui veut dire lire et relire, mettre en page et graphiquer, deviser chez l’imprimeur, puis déposer légalement chez Bnf-Mitterrand. On électre ensuite chez Livres hebdo. On agesse aussi, on urssafe et on afdasse, on bibliothécause et on librairencontre, on salonne et on fête du livre. Quatre-vingt livres édités depuis vingt ans, soit quatre livres par an en moyenne, avec des années sans et des années beaucoup.

Au bout du compte, être éditeurs, avec un s, c’est fabriquer des livres et d’autres choses qui se conjuguent, avant, pendant et après les livres : écouter-voir-rencontrer des auteur(e)s vivant(e)s lors de festivals de poésies parallèles ; inventer-organiser-produire son propre festival de poésies, Les Eauditives, loin de Paris, en Provence Verte ; remplir-négocier-argumenter des dossiers de demande auprès de chargés de… et d’élus délégués à… ; médiationner des actions culturelles pour des jeunes et des moins jeunes, des patients et des impatients, des élèves et des enseignants ; appeler à contribution pour des projets collectifs (envoyer des fermetures à glissière-zip, des tricots marcel, des masques antipoussière, des boîtes de conserve…) en vue d’expositions, performances, et catalogues ; résidencer-gîter-accueillir des auteur(e)s dans un chef-lieu de canton. Bref, zipper une Zone d’Intérêt Poétique.

Les livres ne représentent qu’une partie de l’hyperactivité de Plaine page. Depuis vingt ans, on art-plastique, on patrimoine, on performe, on conférence, dans la rue entre deux feux rouges ou au bord des fontaines, on territorialise, on internationalise, on anime une revue, on vidéalise, on installe et sonorise, on enregistre et photographie… Afin de mieux diffuser la poésie contemporaine dans tous ses états.

SITE : www.plainepage.com

Lien vers la page de Cédric Lerible

(Page élaborée avec la complicité de Roselyne Sibille)


Bookmark and Share


Réagir | Commenter

spip 3 inside | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 Terre à ciel 2005-2013 | Textes & photos © Tous droits réservés